Des plans sortent des tenebres...

Publié le par FAKIOU

 
Un fac similé d'un des plans originaux du camp d'Auschwitz, publié le 8 novembre par le "Bild".
D.R.
Un fac similé d'un des plans originaux du camp d'Auschwitz, publié le 8 novembre par le "Bild".


D
es plans de construction originaux du camp d'extermination nazi d'Auschwitz ont été retrouvés en vidant un appartement à Berlin, rapporte samedi 8 novembre le quotidien allemand Bild, qui reproduit, en pleine page, des fac-similés de plusieurs de ces documents.

Il s'agit au total de 28 plans à l'échelle 1/100e, datés entre 1941 et 1943 et estampillés "Direction de la construction des Waffen-SS et de la police", écrit le journal. Certains sont signés d'anciens hauts responsables SS, l'un comporte les initiales de leur grand chef Heinrich Himmler, précise Bild. Bild ne donne aucune précision sur le lieu, l'auteur et la date des ces trouvailles.

UNE "PREUVE AUTHENTIQUE"

Pour le directeur des archives fédérales allemandes à Berlin, Hans-Dieter Kreikamp, interrogé par le journal, "c'est la preuve authentique du génocide systématiquement planifié des juifs d'Europe". Certains documents reproduits évoquent la construction d'un "camp de prisonniers de guerre" à Auschwitz. Mais l'un représente clairement une chambre à gaz, intitulée comme telle ("Gaskammer"), de 11,66 m sur 11,20 m. Ce plan a été dessiné par le "détenu N. 127", le 8 novembre 1941, précise Bild. A cette date, des expérimentations du gaz Zyklon B étaient déjà en cours.

En janvier 1942, la conférence de Wannsee avait organisé la "solution finale de la question juive", c'est à dire l'extermination les juifs. Un autre fac-similé montre le plan du célèbre long bâtiment d'entrée du camp d'Auschwitz-Birkenau, où avaient lieu les exterminations dans des chambres à gaz et auquel la voie ferrée conduisait directement pour déverser ses chargements de victimes. Un plan montre également le premier crématorium. Cinq carrés y désignent les futurs fours crématoires. Le document annoté évoque la "L.Keller" pour "Leichenkeller", soit la "cave à cadavres", dont la longueur initiale prévue était de "8 mètres" mais pouvait être étendue "selon les besoins".

Plus d'un million de déportés, essentiellement des Juifs, ont péri au "camp de la mort" d'Auschwitz, situé en Pologne, près de Cracovie. Plus de 6 millions de juifs sont morts sous le nazisme, selon les estimations les plus restrictives. La libération d'Auschwitz le 27 janvier 1945 par les troupes soviétiques a permis de révéler au monde l'ampleur monstrueuse des crimes nazis.

source : le monde.fr


Attendons maintenant les hurlements habituels des "revisionnistes" toujours prompts a taxer de "faux" et autres "constructions/fabrications"  les preuves historiques opposees a leurs delires.

Regrettons toutefois les sempiternels raccourcis et conclusions hatives des journaleux ( en gras dans le texte ci dessus ) qui ne font qu'alimenter un -faux - debat et dont se repaissent sans fin les theses "revisionnistes"...
Par exemple aucune info sur le lieu, l'inventeur etc... : un boulevard laissant le champ libre aux conspirationnistes pour discrediter la decouverte...
Ou encore : " c'est la preuve de ..." Non ! C'est une piece de plus au dossier genocide et a l'accumulation de preuves, un plan reste un plan et toute construction necessite un plan! Qu'en tirer de plus sinon la premeditation?
La mention GASKAMMER est interessante car sa traduction ne laissera pas de place a l'interpretation...pour une fois!

Commenter cet article